Les 5 erreurs à ne pas commettre…

…quand on commence à bloguer, par passion ou en mode professionnel.

J’avoue tout, quand j’ai commencé à bloguer, j’y suis allée complètement à l’arrache ! En d’autres termes, je n’ai absolument rien défini, rien planifié, rien mesuré. Pas bien ! Pas bien du tout !

On s’imagine souvent que c’est facile, et qu’il suffit d’écrire un article et de le poster avec une jolie image…Non.

On se dit qu’on a plein d’idées et que ça va être hyper simple d’écrire à la chaîne…Non.

On se dit après ça, que ça ne prendra pas trop de temps de bloguer, car des idées, on en a à la pelle ! Non.

Je me suis vite rendue compte qu’il n’était pas si simple de mettre en application tout ce qu’on avait en tête.

Et ainsi vinrent les erreurs… (snif snif !)

5 ERREURS à ne pas faire quand on commence un blog

Erreur n°1 : ne pas savoir à qui on s’adresse

Ça peut paraître anodin mais c’est en fait un des points essentiels quand on communique (sur Internet ou pas d’ailleurs).

Qui est votre audience ?

A qui parlez-vous et quels sont les problèmes éprouvés par ces personnes ou entreprises ?

Une erreur qui part d’un bon sentiment, c’est de vouloir parler de tout ce qui nous intéresse et de le partager avec tout le monde.

Le problème, c’est que tout part dans tous les sens et on ne sait plus de quoi parler ni à qui parler : on se retrouve une tonne de sujets à aborder et on finit par être bloqué.

De fil en aiguille, plusieurs soucis découlent de cette situation :

  • on ne sait plus où donner de la tête car il y a trop de sujets à aborder,
  • on perd sa motivation,
  • le site/blog ressemble à un énorme sac à dos où l’on fourre absolument tout.

Conséquence : site limite à l’abandon et qui ne « ressemble à rien ».

En d’autres termes, le sac à dos pèse une tonne sur vos épaules et personne ne veut regarder dedans parce que ça a l’air d’être un sacré bazar !

Erreur n°2 : ne pas se fixer d’objectifs

Pour savoir où vous allez et vous motiver à atteindre ses buts, il faut se poser les bonnes questions et définir vos objectifs.

Même si vous bloguez pour le plaisir, se contraindre à cet effort peut-être bénéfique pour alimenter votre blog.

Si vous n’avez pas d’objectif, vous ne savez pas si vos efforts porteront leurs fruits puisque vous n’avez rien à mesurer.

Sans objectif, vous perdez de vue votre destination parce que, encore une fois, vous partez dans tous les sens.

Par exemple :

Avoir des visiteurs est un souhait que la plupart des gérants de sites internet formule. Mais un objectif « intelligent » serait plutôt de le formuler comme cela : 500 visiteurs par mois sur mon site Internet au bout de 6 mois.

Avec un objectif clairement établi comme celui, vous avez un chiffre précis à atteindre (au minimum). De là doivent découler vos actions pour atteindre cet objectif. Pour avoir 500 visiteurs par mois, au bout de six mois, que dois-je faire pour augmenter mon trafic ?

Toujours en guise d’exemple : on peut définir des actions pour augmenter le trafic directement et indirectement.

  • action 1 : travailler le référencement naturel et/ou payant.
  • action 2 : utiliser les réseaux sociaux.

Conclusion : En posant des objectifs, on avance mieux 🙂

Comment créer des objectifs intelligents avec la méthode SMART

 

Erreur n°3 : ne pas s’organiser

Vous faites peut-être partie de ces gens qui ont au moins trente mille idées en même temps dans la tête.

Vous voulez faire bien et vous notez tout sur des feuilles. De jolies feuilles volantes…ou bien dans un carnet ? Que vous n’ouvrez plus jamais ensuite parce que bon, ça y est, vous vous êtes vidé l’esprit et vous êtes passé à autre chose.

Ce n’est pas un mal d’avoir des idées et de les noter au fur et à mesures qu’elles arrivent.

Ce qu’on ne m’a pas dit, c’est que les organiser bien comme il faut pouvait prendre du temps.

Mais ? Comment ça ? C’est pas compliqué : tu écris l’article et tu le postes.

Oui mais… quand vous devez faire des liens entre vos dizaines d’articles entre eux et que vous ne savez pas où les retrouver (sauf en passant du temps à trifouiller sur votre blog pour « copier-coller » les liens), ça peut vite devenir très compliqué.

Oui mais…quand vous avez une vie à côté : une vie pro, une vie perso, des amis, de la famille, etc. Cela peut vite devenir un vrai casse-tête de conjuguer le tout dans une même journée.

Ne pas s’organiser, c’est sacrifier le tout et cela augmente votre « stress » ou la pression que vous vous mettez vous-même parce que vous ne pouvez pas tout faire à la fois. Il faut le reconnaître.

On rejoint le point précédent : il faut s’organiser et planifier en vous donnant des objectifs.

Par exemple :

  • « j’écrirai quatre articles par mois »
  • Listez ces quatre articles
  • Définissez le temps que vous allouez à l’écriture de chacun et calez tout ça dans votre emploi du temps.

Quatre articles écrits petit à petit et sans pression valent mieux que 10 articles balancé à la chaîne.

De même, si vous avez un site pour une activité professionnelle (artisans, artistes, etc.), vous avez sans doute un emploi du temps chargé et pas forcément le temps d’écrire à la chaîne.

Erreur n°4 : ne pas se connaître

Celle-là, elle est facile : je suis…moi ! N’est-ce pas ?

Oui, mais bon, les gens ne vous connaissent pas.

En restant dans le contexte du blog/site Internet, se connaître signifie :

  • savoir ce que l’on souhaite montrer « de nous » aux visiteurs du site
  • savoir ce que nous allons partager ou pas avec eux
  • quelle image on souhaite montrer
  • comment cette image va être retranscrite à travers le site (et donc définir une identité visuelle)

Erreur n°5 : ne pas se détendre

Quoi ? Comment ça se détendre ? Facile à dire : c’est pas facile de gérer son entreprise et un site web en même temps ! Ce n’est pas facile d’alimenter un blog régulièrement, d’envoyer des messages par e-mail et d’être présents sur les réseaux sociaux !

C’est là tout le souci : à force de se dire qu’il faut faire ceci, qu’il faut faire cela, on se met une pression monstrueuse.

Au mieux, vous tenez quelques temps jusqu’à craquer et vous faites une pause.

Au pire, vous tenez quelques temps et vous vous arrêtez très (très longtemps).

Se détendre, vous permet :

  • de faire le vide
  • d’avoir les idées claires
  • ne pas vous laisser envahir par la montagne de choses à faire
  • rester concentré sur vos objectifs
  • vous sentir beaucoup mieux

Le résumé en image de cet article :

 

 

Alors, la question qui tue : avez-vous commis une de ces erreurs ? Comment avez-vous réglé le problème ou comment prévoyez-vous de le faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *