Comprendre et réussir sa matrice SWOT

Bienvenue dans la matrice…SWOT !

SWOT? Késako? C’est une matrice en plus ! Vous pensez que la matrice SWOT est difficile à comprendre et à mettre en place ? Le mot « matrice » vous file des boutons ? N’ayez crainte ! Cet outil d’analyse est très facile à comprendre et à mettre en place. Le seul bémol, c’est que cela demande temps, recherches et réflexion pour l’utiliser à bon escient !

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Ce qu’est la matrice SWOT
  • A quoi sert une matrice SWOT
  • Pourquoi réaliser une analyse avec cette matrice
  • La méthodologie pour construire votre SWOT
  • Comment bien réussir sa matrice SWOT

 

Le SWOT, qu’est-ce que c’est ?

Signification des lettres de « SWOT »

« SWOT « est un acronyme et désigne quatre mots d’une importance capitale en anglais :

  • Strengths : vos Forces
  • Weaknesses : vos Faiblesses
  • Opportunities : les Opportunités
  • Threats : les Menaces

Cela donne donc SWOT en anglais et FFOM en français…ce qui est beaucoup moins agréable à l’oreille (en tout cas pour moi !). On parle donc souvent de la matrice SWOT, même en France, dans le domaine du marketing. Allons un peu plus loin maintenant.

A quoi sert une matrice SWOT ?

La matrice SWOT est un outil d’analyse stratégique pour votre entreprise et elle vous servira à évaluer globalement votre potentiel au regard d’éléments internes et externes.

En analysant vos forces et faiblesses ainsi que les opportunités et menaces du marché, vous aurez une idée plus claire :

  • De votre point de départ
  • De ce qu’il faut améliorer
  • De ce dont il faut se méfier

Pourquoi réaliser une analyse avec cette matrice ?

La matrice SWOT est un excellent outil à utiliser pour faire le point sur votre situation. De là, vous pourrez en déduire quelles actions entreprendre pour saisir les opportunités, faire face aux menaces, vous améliorer ou bien encore palier vos points faibles en trouvant de l’aide (payante ou pas).

L’analyse que vous allez tirer de votre matrice sera votre point de départ pour élaborer une stratégie commerciale et une stratégie de marketing et communication viables. En effet, vous ne pouvez pas vous lancer dans des actions de démarchage, de ventes ou de promotions sans savoir ce qui vous attend !

Connaître ses points forts, c’est avoir une base argumentaire pour vendre vos produits et vos services. Connaître vos faiblesses vous permettra non seulement de vous améliorer mais aussi de pouvoir répondre aux questions qui peuvent se poser.

De même, vous profiterez des opportunités sur le marché et vous éviterez de vous aventurer « les mains nues » dans des domaines ou activités qui constituent une menace pour vous.

Comment construire ma matrice SWOT

Que prendre en compte pour construire une matrice SWOT correcte ?

Vous analyserez des éléments internes et externes à votre entreprise. Veillez donc à bien faire la distinction entre ces deux environnements.

Appliquez votre matrice sur un domaine bien précis de votre activité. Par exemple : la communication ou le point de vente.

Votre analyse SWOT doit également permettre de répondre de manière synthétique à des questions relatives à vos objectifs généraux. Par exemple, si vous souhaitez augmenter votre visibilité, analysez votre communication externe.

Appuyez-vous sur des éléments vérifiés (ou vérifiables), sur des études, des chiffres, etc. Bref, sur des éléments factuels. Votre seule intuition ou expérience n’est pas valable. Si vous ressentez quelque chose par rapport à votre clientèle ou au marché en général, faites des recherches pour étayer votre intuition. Ce sont les faits et éléments quantifiables qui apparaissent dans votre matrice SWOT.

Qu’est-ce que les Forces et les Faiblesses de la matrice SWOT ?

Les forces et faiblesses de la matrice SWOT vous concernent VOUS. C’est une analyse de facteur interne. Lorsque vous développerez cette partie, vous devrez vous concentrer sur vos forces et vos faiblesses dans un environnement précis.

Exemple :  la communication externe.

Forces :

Réseaux sociaux → Bonne utilisation de la page Facebook et d’Instragram : audience et interaction en augmentation.

Communiqués de presse → relayés efficacement : 3 publications dans les pages de tels ou tels journaux

Faiblesses :

Newsletters peu efficaces → liste d’inscrits peu développée

→ taux de clics bas, de x%

 

Qu’est-ce que les Opportunités et les Menaces de la matrice SWOT ?

Dans cette partie, vous listez et analysez les opportunités et les menaces présentes dans votre environnement extérieur.

Toujours avec le même exemple :

Opportunités

L’intelligence artificielle se développe sur le marché et offre des perspectives d’évolution des applications mobiles → peut être utile car nous avons une application mobile avec X utilisateurs.

Menaces

Le concurrent Y développe une offre similaire à la nôtre + communication locale à la radio. Ils ont déjà une grande part de marché sur le département.

 

Comment mettre en place et visualiser mon SWOT

La manière la plus commune de construire une matrice SWOT est de créer un tableau. Sur papier, dans un tableur comme Excel ou OpenOffice Calc, où vous voulez. L’important est que votre tableau soit clair et que vos quatre catégories soient distinctes les unes des autres.

On peut imaginer un tableau tout en un comme celui-ci :

 

Analyse SWOT d’un domaine d’activité précis
Forces Faiblesses
  • Force n°1
  • Force n°2
  • Force n°3
  • etc.
  • Faiblesse n°1
  • Faiblesse n°2
  • Faiblesse n°3
  • etc.
Opportunités Menaces
  • Opportunité n°1
  • Opportunité n°2
  • Opportunité n°3
  • etc.
  • Menace n°1
  • Menace n°2
  • Menace n°3
  • etc.

 

 

Ou deux tableaux, un pour l’environnement interne et l’autre pour l’environnement externe.

Environnement interne
Forces Faiblesses
  • Force n°1
  • Force n°2
  • Force n°3
  • etc.
  • Faiblesse n°1
  • Faiblesse n°2
  • Faiblesse n°3
  • etc.

 

Environnement Externe
Opportunités Menaces
  • Opportunité n°1
  • Opportunité n°2
  • Opportunité n°3
  • etc.
  • Menace n°1
  • Menace n°2
  • Menace n°3
  • etc.

 

Dans chaque catégorie (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces), vous pouvez aussi numéroter vos faits par ordre d’importance.

Vous n’êtes pas obligé d’avoir un nombre égal de points dans chaque partie de votre tableau.

Comment utiliser votre matrice SWOT

« J’ai mon tableau SWOT sous les yeux…et maintenant, je fais quoi ? »

Vous vous dites que c’est bien joli d’avoir listé tout cela mais en attendant, cela vous apparaît juste comme une montagne de problèmes à régler pour réussir votre entreprise. C’est vrai qu’on peut être perdu devant ces 4 petites listes à points…notamment dans le cas où les menaces sont plus nombreuses que les opportunités et les faiblesses plus nombreuses que les forces.

No panic !

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai listé des forces, faiblesses, opportunités et menaces fictives.

Vous voyez que j’y ai indiqué des chiffres, des quantités, des détails. Ces indications sont utiles pour formuler vos « solutions ». Je devrai plutôt dire votre « plan d’actions ».

A partir de ces constatations, vous pouvez donc formuler des actions pour :

  • Améliorer et mieux utiliser vos forces : par exemple, actions pour convertir les fans Facebook en acheteurs ?
  • Combattre vos faiblesses et les transformer en avantages : proposez des actions pour recruter des abonnés à votre lettre d’informations et pour convertir ces prospects en clients.
  • Profiter des opportunités du marché si elles servent vos objectifs. Par exemple, comment utiliser l’intelligence artificielle à travers mes produits ? (si cela présente un avantage pour vos clients et par rapport à votre concurrence)
  • Faire face aux menaces : mon concurrent fait plus de publicités et propose un nouveau service. Surveillez vos ventes et demandez des retours à clients sur vos services. Ce n’est pas parce que quelqu’un dépenses des centaines d’euros en publicité qu’il est meilleur que vous. Servez-vous de son argumentaire de ventes pour voir comment vous pouvez jouer avec cela aussi et trouver un service ou valeur ajoutée qu’il n’a pas.

Cette liste n’est qu’un exemple mais voyez l’enjeu de cette matrice SWOT :

  • vous faites le bilan,
  • vous analysez les meilleurs moyens d’atteindre vos objectifs,
  • vous formulez des recommandations pour mieux servir vos objectifs.

 

Ai-je besoin de faire une telle analyse ?

Très honnêtement, oui. C’est un excellent outil à utiliser pour faire le point et vous pencher sur des questions auxquelles vous n’aviez pas pensé avant ou sur des problèmes que vous aviez sous-estimés.

En exemple, nous avons vu la communication externe, mais nous pouvons aller encore plus loin dans le détail. Vous pouvez analyser uniquement votre stratégie sur les réseaux sociaux ou même un réseau social en particulier.

Sans entrer dans les détails comme peuvent le faire les grandes entreprises, vous êtes très certainement en mesure de quantifier certains éléments et de vous renseigner sur Internet. Adaptez votre raisonnement à votre échelle.

Les avantages du SWOT sont nombreux et j’applique parfois ces principes à d’autres domaines de la vie quotidienne pour peser le pour et le contre et ainsi prendre des décisions raisonnées.

En créant régulièrement cette matrice, vous pouvez aussi mesurer votre évolution interne et externe, ce qui n’est pas négligeable si vous évoluez dans un domaine d’activités qui change sans cesse (les nouvelles technologies, applications mobiles, etc.)

 

Conclusion

Pour construire et réaliser une analyse SWOT, il faut :

  • Avoir définir au préalable les objectifs de votre entreprise
  • Utiliser la matrice pour analyser une activité bien spécifique de votre entreprise
  • Etre synthétique et précis
  • Utiliser des faits et des chiffres

Une fois votre matrice à plat, il est primordial d’utiliser les informations recueillies pour élaborer un plan d’actions et ainsi faire évoluer votre activité.

Pensez à effectuer votre analyse régulièrement pour évaluer votre évolution et revoir vos plans si nécessaire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *